EN / FR
 
 
Oubli ? | Changer ?
 
 
 
 
 
 
 

Finance comportementale

Pour EQUITY GPS, les marchés sont partiellement inefficients.

 

Cette hypothèse est d'ailleurs, implicitement ou explicitement, celle de tous les investisseurs qui nourrissent l'ambition de gérer un portefeuille de façon active pour surperformer  un benchmark.

La Finance comportementale, distinguée par l'attribution du prix Nobel d'économie 2002 à Daniel Kahnemann,  transpose les observations de l'école du Behaviorisme dans la sphère des décisions en matière économique et financière.

Ce faisant, elle contribue à expliquer pourquoi les marchés sont inefficients : simplement parce que le comportement d'une partie des intervenants des marchés est moins rationnel qu'ils ne le souhaitent ou pensent.  
Cette irrationalité de certains représente une aubaine pour l'investisseur raisonnable qui trouvera ainsi facilement des contreparties lui permettant d'acheter des valeurs sous évaluées et de vendre des valeurs sans potentiel, voire avec un potentiel de baisse important.


Ci-dessous quelques exemples de biais fréquents bien documentés par la Finance Comportementale, et qui concourent à l'inefficience des marchés. 

  • Biais de confirmation
    • Nos opinions sont difficiles à changer
    • Nous privilégions les informations qui confirment nos avis, évitons de considérer les éléments contradictoires, voire parfois tombons dans le déni. Or, comme aimait dire le centriste Edgar Faure (citant en réalité sans le nommer l'avocat révolutionnaire de 1789 : Camille Desmoulins), "Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent"

L'outil d'aide à la décision EQUITY GPS fournit jour après jour des ratings qui évoluent exclusivement en fonction de l’évolution objective des fondamentaux des entreprises. Quand un point d'inflexion dans le potentiel de performance d'un titre coté est identifié, il est immédiatement signalé à nos clients. 

 

  • Excès de confiance
    • 89% des conducteurs considèrent qu'ils conduisent mieux que la moyenne. Les réponses ne seraient sans doute pas très différents si on interrogeait les gérants de portefeuille. 

EQUITY GPS aide réellement le décideur en lui apportant une information objective sur le potentiel de performance boursière ultérieur d'une valeur, qu'elle soit positive ou négative.

 

  • Ancrage psychologique
    • Une évaluation est influencée par l'exposition préalable du cerveau à une donnée chiffrée, même si cette dernière n'a aucun lien avec l'objet de l'estimation. Ainsi, par exemple, à la question "quelle hauteur ferait une feuille de papier de 0,1 mm d'épaisseur après qu'on l'ait repliée 100 fois sur elle-même ? ", une écrasante majorité d'entre nous apporterait une réponse comprise entre 10 millimètres et 1 mètre, quand le calcul donne … 112 millions de km¹ , soit l'ordre de grandeur de la distance entre la terre et le soleil.

EQUITY GPS calcule des ratings chaque jour, en actualisant chaque fois plusieurs dizaines de millions de données chiffrées de sa base de données propriétaire et les calculs y afférant. Le système expert est, par nature, exempt du biais d'ancrage psychologique.

 

  • Biais de familiarité
    • Les actionnaires individuels concentrent 90% de leurs avoirs en valeurs domestiques
    • Les institutionnels américains sur-pondèrent les titres des sociétés de leur région. Les institutionnels français sur-pondèrent la France, les allemands l'Allemagne, les espagnols l'Espagne, les grecs sans doute aussi la Grèce...

EQUITY GPS, avec son large périmètre de sociétés analysées et sa méthodologie appliquée uniformément, aide le gérant à identifier des valeurs potentiellement attractives dans des pays, secteurs et devises dont il n’est pas forcément a priori familier. Une diversification optimale de ses portefeuilles s'en trouve ainsi facilitée.

 

  • Aversion à la reconnaissance de "perte"
    • Une proportion élevée de gérants aura des réticences à vendre une valeur tant qu'elle se trouve en situation de "moins value", voire effectuera des "moyennes à la baisse".

Ce biais psychologique présente l'inconvénient de maintenir, voire même accroître une exposition à des titres dont les fondamentaux peuvent s'être détériorés. Ce biais, quand il n'est pas maîtrisé,  accroît la concentration d'un portefeuille, et, partant, augmente son risque. 

 

EQUITY GPS propose un système de classement, réactualisé chaque nuit, permettant de comparer les mérites de nombreuses sociétés dans une logique de portefeuille. L'investisseur sera ainsi incité à s’extraire de l’ancrage du "prix de revient" titre par titre qui n'a aucun sens, et sera encouragé à se poser la bonne question : quels sont les meilleurs titres pour le futur, quelle qu'ait été leur performance passée.
 

  • Cadre temporel non maîtrisé

"C'est toujours l'impatience de gagner qui fait perdre". Cette citation, attribuée à Louis XIV, peut s'appliquer à la gestion de portefeuille où il est compliqué d'apprécier le temps optimal de détention d’une valeur une fois qu'elle a été rentrée en portefeuille.

EQUITY GPS propose une approche à moyen terme, avec des ratings qui évoluent en fonction des développements observés des fondamentaux des sociétés. 

 

 

¹ Calcul : {0,1 mm divisé par 1 000 000} multiplié par {2 puissance 50} ≈ 112 millions de kilomètres

 
Dernière modification : 29/01/2015